Revue de livre: Quand le corps dit non

Ma bibliothèque 1

De temps en temps, je souhaite vous présenter un des livres merveilleux que je possède dans ma bibliothèque. Ces livres que nous gardons avec le projet de les relire et de continuer à s’en inspirer. Un jour, dans une friperie, j’ai mis la main sur ce petit trésor, un livre que j’avais écouté en vidéo dans la même semaine. ”When the Body Says No” ou ”Quand le corps dit non” du Dr. Gabor Maté est un exposé simple mais révolutionnaire sur les effets insidieux d’un trop plein de stress et d’abus de soi, pouvant causer addictions, maladies pouvant aller vers une mort précoce.

Gabor Maté

Dr. Maté est un médecin canadien, vivant à Vancouver, d’origine juive, qui a immigré avec ses parents dans la tendre enfance  de Yougoslavie. Il a travaillé avec les drogués et les alcooliques du district de Downtown East Side de Vancouver et a un intérêt spécial pour les enfants qui ont un déficit d’attention (TDA).

When the Body Says No 1

Ce livre confirme ce que j’ai constaté au cours de mes recherches et de mes expériences personnelles et professionnelles sur les conséquences du stress sur le corps. Il est sorti en 2003 mais est encore d’actualité aujourd’hui. Des conditions caractérisées comme étant ”toutes dans la tête” 15 ans passées, ne sont toujours pas traitées avec les soins appropriés.
Il décrit très bien le syndrome de la co-dépendance. Où les gens se tuent à être des bonnes personnes, serviables qui se laissent user et abuser par leur être chers qui sont souvent dépendants eux-mêmes, addictés, manipulateurs et abusifs. L’accent de ce livre n’est cependant pas mis sur les personnes abusives mais sur le prix caché que nous devons payé si nous négligeons nos besoins et obéissons à des codes de conduite imposés de l’extérieur plutôt qu’aux valeurs qui nous viennent de l’intérieur de qui nous sommes vraiment.
 
Incluant ses difficultés personnelles dans ses exemples, Dr Maté dépeint un portrait émouvant des conséquences du stress, de la douleur, des traumatismes subits par des personnes en bas âge ou par leurs parents. Le besoin d’attachement naturel que ressens un jeune enfant fait en sorte que cet enfant négligera ses autres besoins afin de plaire ou de protéger les adultes qui en prennent soin et ainsi assurer sa propre survie. Dans les 5 premières années de vie, l’instinct de survie s’adapte très rapidement à ce qui est exigé d’un enfant et cet adaptation s’installe pour que l’enfant soit aimé et connecté, en d’autres mots, nourri et protégé.
 
L’auteur écrit que ces codes de conduite venant de l’extérieur font partie de nos croyances et nous suivent dans la vie adulte, souvent dans l’inconscient et font que nos propres valeurs authentiques, venant de l’intérieur sont négligées ou tout simplement ignorées.
 
Le corps avec son mécanisme de protection instinctuel voit ceci et en souffre. Ils se rebelle de plus en plus violemment en causant des malaises allant jusqu’à la maladie. Les fléaux modernes comme le cancer, la maladie de Parkinson, les addictions, les maladies auto-immunes comme le Sclérodermie, la Sclérose en Plaque et la maladie de Lou Gehrig sont des exemples frappants des conséquences de cet d’abus de soi. 
 
Il nous explique que la solution, est possible. Nous ne pouvons pas changer notre passé et notre histoire mais il est en notre pouvoir de reconnecter avec soi-même, de changer nos croyances et nos comportements. Nous pouvons apprendre à vivre une vie authentique basée sur nos valeurs propres, sur nos états émotionnels et sur nos propres besoins. 
 
Je vous encourage sincèrement à lire ce livre, que vous trouverez en bibliothèque ou en ligne. Voici un vidéo qui contient quelques extraits de ce livre, discutés par Dr Gabor Maté lui-même.
 
 
 
Bonne lecture et bonne journée.

Book review

Ma bibliothèque 1

Every once in a while I would like to present one of the many fascinating books that I have in my library. I have collected over the years the reference books that I want to re-read often and I fell upon this one by a miracle, in a second hand store, after having listened to the YouTube video of the same title (Inserted at the end) that very same week.

Gabor Maté

”When the Body Says No” by Dr. Gabor Maté is a simple and groud breaking account of the hidden effects of stress and self-abuse causing addictions, illness and premature death. Dr. Gabor Maté is a canadian medical doctor from Vancouver, of Jewish descent, who immigrated as an infant from Yuguslavia. He has worked with the drug addicts and alcoholics in the downtown East side of Vancouver and also has a special interest in children with ADD.

When the Body Says No 1

This book really confirms all my research and experience, both professionnal and personnal, on the consequences of stress on the physical body. It came out in 2003, but is relevant to this day. Conditions that were characterised as ”All in the head” then are still not treated with the accurate care.

He describes the state of co-depency very well. Where people kill themselves being good, helpful persons, and let themselves be used and abused by their addicted, demanding, manipulative or abusing loved ones. The accent of this book is not on the abusive persons but on the hidden price that we pay from neglecting our own needs and responding to rules imposed from the outside rather than values that spring from who we really are inside.

Including himself in these examples, Dr Maté paints a vivid portrait of the effects of stress, pain and trauma, subjected at a very young age, on individuals or their parents. The natural attachement needs of a young person causes such a child to neglect it’s own needs in order to respond to what they are told to do in order to please their care providers and stay alive. In the first 5 years of life, the survival instinct adapts very fast to what is expected of a youngster to remain loved and connected, therefore fed and protected.

He writes that these outer-directed codes of conduct usually controll a person’s belief system long into adult life, albeit unconsciously and cause one to neglect their authentic inner promptings. The body and the instinctual protective mechanisms are well aware of that and rebel louder and louder until illness sets in. The modern plagues like cancer, Parkinson’s, addictions and auto-immune diseases like Scleroderma, MS or Lou Guerig’s (ALS) are particularily subject to these conditions.

The solution he tells us, though simple is difficult. Eventhough we can’t change our past history, we have the power to change our present beliefs and behaviour toward ourselves. We can learn to live an authentic life based on our own set of values, needs and emotionnal promptings.

I strongly suggest to every one to read this book, easily found in library or on-line. Here is a talk, containing exerts from this enlightening book, featuring Dr Maté himself.

Have a great day.

Revivre

Nous remontons le creux de l’hiver et je renais de plusieurs semaines ”sous la couverture” littéralement et symboliquement. L’hibernation est un activité agréable et saine nous dit-on. J’ai tenté d’hiberner agréablement. Après m’être relevée de différentes attaques virales et bactériennes, j’ai fait le ménage, littéralement et symboliquement.

DSC_0118

La literie blanche fut blanchie, la cuisine et la salle de bain aseptisées, les germes neutralisés et les tiroirs de bas et de sous-vêtements compartimentés. Le bon Feng Shui qui a suivi a en effet inspiré un état d’esprit calme et contemplatif qui m’a aidé à poursuivre et intensifier mes explorations intérieures.

La quête du héros que j’ai commencée quelques années passées demande temps et énergie. Depuis le début de cette nouvelle année, le travail d’introspection s’est approfondie et le momentum accéléré.

Mais là je suis de retour avec plein d’histoires à vous raconter.

Bonne fin d’hiver.

DSC_0106

Reviving

From the heart of winter, I am reviving from many weeks of being ”under the weather” literally and symbolically. Hibernating is a very pleasant state and we are told, healthy. So, I have tried to hibernate pleasantly. After recovering from viruses and infections, I have cleaned house, literally and symbolically.

White linnen have been whittened, bathroom and kitchen asepticised, germs hunted down, sock and underwear drawers compartimentalised. And the better Feng Shui has kept it’s promises and inspired a calm and contemplative state of mind for me to pursue inner transformations.

DSC_0118

The hero’s journey that I have started a few years ago has been time and energy consuming. Since the beginning of the New year, the soul work has intensified and the momentum sped up. So I have not written in these pages.

But I am back and with lots of stories to tell.

Have a great end-of-winter

DSC_0106

De l’ambition au sens profond.

Depuis que j’ai découvert le merveilleux film ”The Shift” du Dr. Wayne Dyer, je réfléchis au thème principal, d’aller de l’ambition au sens profond de ma vie dans l’après-midi de la vie. J’ai dépassé cette phase de la vie depuis plusieurs années et pour continuer la métaphore, je suis au début de la soirée ou, si tout va bien, au début du dernier tier. Ce temps est également un de grands changements. Notre corps ralenti et des parties ont parfois besoin de soins. Notre tête est présente et plus ou moins intacte mais notre esprit est bizarrement aussi jeune à notre sortie qu’à notre entrée. La quête pour acquérir et accomplir prends un recul et la retraite d’un emploi rémunéré nous promet plus de temps pour la réflexion. Je ne suis pas la seule qui aspire à un sens plus profond et à une vraie connexion aux richesses inexplorées du moi intérieur, l’expression de ma vrai nature. Certains d’entre nous croient et espère que ce grand Moi est l’écrin où trouver la Source de la vie en nous.  C’est ma croyance.

Je ne suis pas encore arrivée à ce supposé temps béni de la retraite mais j’essaie de donner plus de place à l’expression du moi authentique. Je ne me défini plus par ce que je FAIS mais mes passions doivent s’actualiser. Cet après-midi est un de ces temps d’action expressive. Je vais enregistrer une chanson. C’est un cadeau de fête qui me donne l’occasion de faire ce qui comble mon esprit … chanter … et afin de le partager, l’enregistrer. La partie agréable est que mon fils et son ami, tous deux d’excellents musiciens, vont m’accompagner à la musique. Je vous partagerai mes impressions plus tard.

Je vous encourage fortement a voir ce film ”The Shift” disponible sur Youtube. C’est un mélange de réalité et de fiction et un baume pour l’âme. La trame sonore de Ethan Lipton et son groupe rehausse le thème d’une façon inspirante. Voici une des chansons que j’aime.

Le refrain dit: Ne pars pas avec ta chanson encore à l’intérieur de toi. Laisses-la te guider, chaque jour. Nous savons qu’il est bon d’être humble mais ne bafouilles pas ta vie. (ça rime en anglais).

Passez une belle journée.

 

From Ambition to Meaning

 

Since discovering Dr. Wayne Dyer’s wonderful movie The Shift, I often ponder it’s main theme, the shift from ambition to meaning in the afternoon of life. I have past this stage many years ago and if we carry the metaphor, I am in the early evening  or if all goes well, the beginning of the last third of life. That is also a time of great changes. Our body is slowing down and some parts need repair. Our mind is present and more or less intact. But our spirit is strangely youthful and unaffected by time. After the quest to achieve and accomplish, retirement from paid employement brings the promise of more time for reflection. I am not alone in yearning for a deeper meaning and a solid connection to the riches that remain untapped inside my inner-self, expression of my own true nature. Some of us also believe and fervently hope that this higher Self is the home of the Source of life in us. I do believe this.

I am not yet in the alegedly blessed time of retirement but am trying to let my true nature express itself. I am no longer defined by what I do but the passions that spring from my true self need to become alive in my actions. So this afternoon is such a time of expressive action. I am going to record a song. A late birthday gift will bring me doing what makes my spirit soar … sing … and in an effort to share this, record it. The fun part is that my younger son and his friend, both talented musicians, will accompany me on the music.  I’ll tell you more on that experience later.

I would strongly recommend this film The Shift, easily available on Youtube. A mixture of reality and fiction, this movie is a balm to the soul. It is punctuated by the perfect-for-the-topic music of Ethan Lipton and his band. Here is one of the songs I like.

The refrain says: ”Don’t go with your song still inside you, let it guide you, everyday. We all know that it’s good to be humble, but don’t mumble your life away.”

Have a great day